Passer à la navigation Passer au contenu principal Passer au pied de page

COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus COVID-19 : Nous sommes ouverts. Certains services sont modifiés. Port du masque obligatoire. Détails au biron.com/fr/coronavirus

Retour aux types d’infiltrations

Injection de plasma riche en plaquettes

Durée de la visite

20 à 30 minutes

Durée de l’examen (immobilité requise)

10 à 20 minutes

Qu’est-ce que l’injection de plasma riche en plaquettes?

L’injection de plasma riche en plaquettes (PRP) dans un espace articulaire ou un tendon est une méthode de traitement de plus en plus répandue qui a fait ses preuves pour soulager la douleur. Elle possède plusieurs indications et comporte très peu de risques. L’utilisation d’un dispositif d’imagerie médicale (échographie ou fluoroscopie) permet de cibler le site d’injection avec précision tout en évitant autant que possible de toucher les nerfs et les vaisseaux sanguins.

L’intervention est effectuée sous asepsie par un radiologue assisté d’un technologue ou d’un assistant.

Le radiologue prélève un échantillon de sang du patient, puis le centrifuge dans une éprouvette contenant un gel qui permet de séparer le plasma riche en plaquettes des globules rouges et des globules blancs. Le plasma riche en plaquettes est alors prélevé par le radiologue, puis injecté sous guidage échographique ou fluoroscopique dans la région à traiter. L’effet bénéfique peut prendre quelques semaines avant de se faire sentir, mais rarement plus d’un mois.

Le plasma riche en plaquettes (PRP) est obtenu à partir d’une prise de sang. Le sang est placé dans une centrifugeuse pour en séparer la couche riche en plaquettes. Il est ensuite injecté au patient, dans le site à traiter, afin de favoriser une réparation rapide des tissus et de traiter la douleur. L’efficacité de l’injection de PRP a été démontrée dans plusieurs situations. Celui-ci est indiqué pour plusieurs conditions telles que les tendinites, entorses et déchirures.

Il est possible d’injecter à plusieurs endroits :

  • Cheville et pied
  • Colonne vertébrale : cervicale, dorsale ou lombaire
  • Coude
  • Épaule
  • Genou
  • Hanche et bassin
  • Jambe
  • Poignet et main

Prendre un rendez-vous

Assurez-vous d’avoir l’ordonnance de votre médecin en main pour prendre un rendez-vous pour une infiltration.